M. Deschamps, vous avez voulu me nuire. Vous avez attenté à ma vie privée!

Pratique scandaleuse de M. Deschamps, adjoint de M.Laurat à Taninges. Laurence Schneider, de l’équipe « ensemble pour Taninges » doit rappeler cet élu à ses devoirs citoyens. Elle lit le texte ci-dessous au conseil municipal (pendant que l’intéressé, sans doute gêné, ricane avec le maire et ses voisins, quelle élégance!)

Laurence Schneider:

« Lors d’un précédent conseil municipal où j’ai posé une question sur le déficit important du budget des remontées mécaniques, la réponse a consisté en une critique de mes qualités professionnelles. Ces attaques sont allées, très récemment, plus loin encore.

Un Adjoint, M. Deschamps, a envoyé, le 22 novembre en soirée, deux messages sur un des téléphones portables de la Mairie de Morzine, mon employeur actuel, en posant la question « La mme Schneider est-elle en train de se faire sortir ? ».

Ce message a été envoyé sur le téléphone portable professionnel du Directeur des Services Techniques.

Il est vrai que ce poste était occupé précédemment par le gendre de M. Deschamps. Mais celui-ci a quitté la Mairie de Morzine il y a presque 2 ans. Aussi, je ne peux croire à une erreur de numérotation ou de destinataire. Ce message a été intentionnellement envoyé avec la volonté de nuire.

Ce message, puisque citant mon nom, m’a été transmis.

J’ai immédiatement envoyé un mail à M. Deschamps en le rassurant sur mon sort ; mon employeur est très satisfait de mon travail et non je ne suis pas « en train de me faire sortir ».

Ce à quoi, M. Deschamps m’a répondu, je cite «  c’était une démarche de clarification, car les bruits de couloir disaient que… ».

Je considère qu’il s’agit là, au-delà de la tentative de diffamation, d’une grave atteinte à ma vie privée.

Devons-nous vous donner régulièrement des nouvelles de nos situations professionnelles ?

Dois-je vous parler de ma vie de couple ? de la santé de mes enfants ? de la santé de mes parents ?

Devons-nous nous inquiéter de vos situations personnelles, de vos situations professionnelles ? devons-nous contacter vos employeurs pour connaître leur degré de satisfaction par rapport à votre travail ?

Non, bien sûr.

Nous avons tous droit au respect de nos vies privées.

A vous Fernand Deschamps, sachez qu’être élu ne signifie pas pouvoir bafouer ce droit.