Conseil municipal du premier octobre 2015, quand vos élus ne tiennent pas leur parole…

Si cet article vous inspire un commentaire, un mot de soutien… cliquez en bas de page sur « commenter »

Conseil municipal du premier octobre 2015 à Taninges:

Dès le début du conseil, les élus du groupe ensemble pour Taninges s’étonnent que le procès verbal du dernier conseil, celui du 3 septembre, présente plusieurs sérieuses anomalies. Ce projet de PV doit être voté en début de séance, les conseillers doivent le signer, attestant ainsi qu’il est fidèle à ce qui s’est dit lors de la précédente réunion. Dans ce projet de PV:

  • on prête des propos à M. Constantin qu’il n’a pas tenu (on écrit ce qui n’a jamais été dit!)
  • on oublie certains propos du Maire et de Monsieur Constatin (on cache ce que l’on ne veut pas voir retranscrit)
  • on occulte ce qu’a dit la minorité, qui demande de manière répétée qu’un débat de fond sur l’opportunité de l’actuel projet de retenue colinaire puisse avoir lieu…

Ces trois anomalies concernent le point 2 de l’ordre du jour du conseil du 3 septembre, qui est une information sur l’attribution des marchés pour la retenue colinaire du col de la Ramaz.

En prévision du conseil, nous avons pris contact avec le service de légalité de la sous préfecture, et compte tenu de l’importance du point 2 de ce conseil , nous avons transmis à tous les conseillers municipaux la reprise intégrale des échanges concernant ce point. Nous avons proposé que l’intégralité de ces échanges soit reprise dans le compte rendu du conseil; une proposition qui n’aurait pas du poser de difficulté puisqu’il s’agit de la retranscription exacte de ce qui a été dit (sans aucun commentaire ajouté, sans omission de certains propos). Pourtant on nous l’a refusé.

Nous avons pris pour source une bande son du conseil municipal du 3 septembre (les séances du conseil municipal sont publiques, elles peuvent parfaitement être enregistrées, ce que nous faisons maintenant systématiquement).

Dans cette retranscription que vous retrouverez en cliquant ici , vous lirez notamment que le projet devait être abandonné si une des deux communes devait s’y opposer… Une phrase répétée, à deux reprises par M. Constantin, adjoint à Taninges et président du SITM (Syndicat Intercommunal Taninges Mieussy), qui a la maîtrise d’ouvrage du projet. Nous sommes le 3 septembre… La semaine suivante, Mieussy vote contre le projet par 10 voix contre 9 (aux 4 voix de l’opposition, s’ajoutent 6 voix de la majorité!). Quelques jours après, les travaux commençaient au col de la Ramaz…

SONY DSC

Le Col de la Ramaz le 03 octobre, les engins sont au repos après une semaine d’intense activité

La parole des élus les engage ! Aux ardents promoteurs du projet: le vote ne sert pas à vous donner raison, le vote sert à trancher. Et quand la démocratie a parlé, même si notre point de vue est mis en minorité, on doit la respecter.

Le combat pour une république exemplaire doit aussi être mené localement! Engagez-vous, restez vigilants et soutenez-nous dans notre travail: vos messages de soutien sont importants ! (ensemblepourtaninges@gmail.com)